Le contrat de travail : un contrat de service ?


Le développement du travail en freelance, pour des métiers que l’on associerait plus au salariat, est donc plutôt normal. Le contrat de travail est à la base un contrat de louage, donc de service. Pas d’incongruité à ce que ces fonctions soient exercées en indépendant donc. C’est le législateur qui a créé les particularismes du salariat. Et on peut s’interroger sur une évolution des lois et règlements aujourd’hui.

Le freelance n’est qu’une des facettes de l’évolution de l’économie aujourd’hui. Il est antérieur au développement des plateformes internet. Mais celles-ci contribuent aujourd’hui à son développement. Comme elles contribuent au développement de nombreux moyens de gagner sa vie : AirBnB, Le Bon Coin, Ebay, etc. Louer son logement n’est pas nouveau. Mais AirBnB multiplie les possibilités.

La statistique a pour habitude de classer les gens en catégories : patrons, salariés, rentiers. Aujourd’hui, les catégories se brouillent, chacun pouvant gagner sa vie de plusieurs manières. De même avec le freelance, nombreux étant les salariés ayant par ailleurs une activité indépendante. Le monde évolue, et on comprend mieux cette évolution en gardant à l’esprit que le contrat de travail est, du point de vue économique, avant tout un contrat de service.

(extrait d’un article de Vladimir Vodarevski publié sur Contrepoints)

8�PP�G

29 vues
shaaman minuscule.JPG